Brésil

Le temps est venu de s’attaquer aux causes de la faim

La jeune démocratie du Burkina Faso connaîtra des élections en 2020. En dépit de ses droits de participation accrus, la population rurale lutte cependant pour sa survie.

Le changement climatique fait sentir ses effets : non seulement le problème de la soudure entre deux récoltes est toujours une réalité, mais en plus les mauvaises récoltes ne font que s’enchaîner. Les jeunes sont nombreux à être saisis par la fièvre de l’or. Ils abandonnent alors leurs études et tentent de gagner gros en travaillant comme orpailleur.
Une décision qu’ils paient souvent au prix fort : le travail dans d’étroites galeries et l’utilisation de produits chimiques toxiques prélèvent un tribut élevé. Et leurs bras font défaut sur les champs. En outre, les familles paysannes n’ont pas de titres de propriété qui leur permettraient de défendre leurs terres contre les ambitions des multinationales.

Garantir l’accès à la terre, à l’alimentation et à l’eau

Au Burkina Faso, des cours enseignent aux bénéficiaires à faire valoir leurs droits afin qu’ils puissent non seulement avoir accès à la terre, à l’eau, aux forêts et aux pâturages, mais aussi assurer durablement leur alimentation et la coexistence pacifique. Action de Carême soutient également la formation des familles dans divers domaines : techniques agricoles adaptées, utilisation de semences traditionnelles et préservation de leur diversité. De la sorte, les paysans et paysannes sont mieux armés pour faire face aux conséquences du changement climatique. Qui plus est, grâce à la mise en place de groupes de solidarité, les Burkinabés et Burkinabées ont la possibilité de se constituer progressivement une épargne collective qui leur permet de bénéficier de prêts sans intérêt lorsqu’ils en ont besoin.

 

Les progrès que nous accomplirons l’an prochain grâce à votre aide :

  • Hausse des revenus de 500 familles grâce aux cours dispensés dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage
  • Sensibilisation de 5 500 personnes travaillant sur les sites d’orpaillage aux risques inhérents à leur activité
  • Adhésion de 900 femmes et 100 hommes à des groupes de solidarité

PopulationEspérance de vieAlphabétisationMortalité infantilePNB par habitant
200.4 millions74 ans91.3 %1.4 %11 690 US-$
7.9 millions83 ans99.6 %0.43 %82 430 US-$
Population200.4 millions7.9 millions
Espérance de vie74 ans83 ans
Alphabétisation91.3 %99.6 %
Mortalité infantile1.4 %0.43 %
PNB par habitant11 690 US-$82 430 US-$

Projets au Brésil

Miser sur les énergies renouvelables pour opérer une transition énergétique

Censat collabore avec la population locale afin d’aider les habitant·e·s à faire entendre leur voix dans le débat sur le climat et l’énergie.

Plus

Militer pour un modèle énergétique durable au Brésil

Lorsqu’il s’agit d’assurer l’approvisionnement en énergie du pays, le gouvernement brésilien actuel ne se soucie guère de la population locale.

Plus

Responsable du programme

Tobias Buser
Tobias Buser

Responsable des programmes Brésil, Inde et Madagascar

Mail
Luciano Padrão
Vetor Consultoria

Coordination

Consulter les documents en lien avec le Brésil

Documents

Soutenez les personnes du Brésil