Kenya

La solidarité, la recette pour vaincre la faim et la pauvreté

Au Kenya, où la croissance économique profite fondamentalement à l’élite, Action de Carême s’emploie pour que la population rurale, endettée et marginalisée, en ait elle aussi pour son compte.

Si l’année 2018 s’est révélée plutôt calme dans le pays en raison de la réconciliation publique opérée entre le président et le chef de l’opposition, la corruption sévissant à tous les niveaux de pouvoir ainsi que les restrictions importantes imposées à la liberté de la presse sont un frein au développement du pays. Les frais élevés consentis pour la scolarisation des enfants et pour les soins de santé, ainsi que la destruction progressive des moyens de subsistance provoquée par la surexploitation des ressources et le réchauffement climatique, plongent des pans entiers de la population dans la spirale de l’endettement.
La pénurie croissante d’eau, de terres fertiles et de pâturages provoque par ailleurs des conflits violents entre les éleveurs nomades et les cultivateurs sédentaires.

Pratiquer l’épargne collective et l’agroécologie

Au Kenya, Action de Carême applique des méthodes éprouvées : d’une part, le degré d’organisation et la cohésion de la population rurale augmentent grâce aux groupes de solidarité octroyant des prêts sans intérêt à leurs membres en cas de coups durs et aux activités communautaires qui renforcent la confiance mutuelle. D’autre part, les familles apprennent à pratiquer l’agroécologie afin d’améliorer la qualité de leurs sols.
La formulation de solutions pacifiques aux conflits concernant la terre et l’eau reste un volet important du programme Kenya.
Un autre projet est consacré à la construction de fourneaux particulièrement économes en bois dont l’utilisation est bien moins nocive pour les voies respiratoires.

 

Les progrès que nous accomplirons l’an prochain grâce à votre aide :

  • Création de 100 groupes de solidarité, dont l’épargne collective permet aux membres d’acquitter les frais d’écolage et les soins de santé
  • Augmentation de la production alimentaire de 1 000 familles grâce à la pratique de l’agroécologie par 700 femmes et 300 hommes
  • Utilisation de fourneaux économes par 13 000 femmes et construction de 3 550 nouveaux appareils


« L’argent que je gagne en construisant des fours écologiques me permet de subvenir aux besoins de ma famille. C’est la seule façon pour moi de payer ma formation. » Patrick Muriuki, âgé de 22 ans (Kenya)

KenyaPopulationEspérance de vieMortalité infantileAlphabétisationPNB par habitant
44.35 millions61 ans4.87 %82.2 %930 US-$
7.9 millions83 ans0.43 %99.6 %82 430 US-$
Suisse
KenyaSuisse
Population44.35 millions7.9 millions
Espérance de vie61 ans83 ans
Mortalité infantile4.87 %0.43 %
Alphabétisation82.2 %99.6 %
PNB par habitant930 US-$82 430 US-$

Projets au Kenya

Cheminer ensemble pour garantir une alimentation suffisante et équilibrée

L’ethnie des Kamba, qui vit depuis toujours de l’agriculture et de l’élevage, compose une grande partie de la population du comté de Makueni.

L’agroécologie et le travail communautaire, l’assurance de manger toute l’année à sa faim

Au Kenya, les techniques de l’agroécologie aident les paysan·ne·s à parvenir à l’autosuffisance.

Responsable du programme

Porträt Leon Jander
Leon Jander

Responsable du programme Kenya

Mail
Stellamaris Mulaeh

Coordination
Chercheuse en sciences sociales

Consulter les documents en lien avec le Kenya

Documents

Soutenez les populations du Kenya