Laos

Des réseaux locaux pour garantir une alimentation variée

Si le Premier ministre combat la corruption et permet aux habitant·e·s d’espérer un avenir meilleur, un nouveau décret renforce toutefois le contrôle du gouvernement sur les organisations locales. Action de Carême continue malgré tout à soutenir les couches les plus pauvres de la population rurale, en particulier les minorités ethniques vivant dans les zones montagneuses.

Le boom de la construction est visible dans de nombreuses régions du pays. Ainsi, une voie ferrée reliera la capitale, Vientiane, à la Chine. Le Laos mise sur les investissements étrangers et l’exploitation des ressources naturelles pour sortir de la catégorie des pays les moins développés, au mépris généralement des personnes et de la nature. La monotonie des plantations et des ouvrages hydrauliques a ainsi remplacé la diversité des forêts primaires. Or, le déboisement favorise l’érosion, de sorte que les récoltes de riz ne suffisent plus que pour six mois. Ce sont surtout les enfants et les femmes qui souffrent de malnutrition chronique. De surcroît, les femmes sont victimes de discriminations et, souvent, de violence domestique.

Adopter un modèle d’agriculture collective productif

Dans ce contexte difficile, Action de Carême aide les organisations paysannes à s’assurer un accès à la forêt et à la terre. Elle les forme à des techniques agricoles à la fois productives et respectueuses de la nature. Grâce aux jardins potagers, aux vergers, à l’élevage, à l’apiculture et aux étangs piscicoles, les familles peuvent s’alimenter de façon équilibrée. Les bénéficiaires apprennent aussi à mieux transformer leurs produits – cardamome, maïs et coton – afin de pouvoir négocier des prix de vente supérieurs. Le programme attache beaucoup d’importance à une collaboration d’égal à égal entre hommes et femmes à tous les niveaux.

 

Les progrès que nous accomplirons l’an prochain grâce à votre aide :

  • Augmentation de la teneur en protéines et en matières grasses de l’alimentation de 1 890 familles soutenues par nos partenaires locaux grâce, notamment, à la production de poissons, d’œufs et de légumineuses
  • Amélioration de l’accès à la nourriture de 1 800 familles
  • Accompagnement d’environ 180 groupes locaux consacrés, entre autres, au maraîchage écologique, à l’apiculture et à la confection de balais

LaosEspérance de vieMortalité infantileAlphabétisationPNB par habitantSuperficie
68 ans7.2 %72.7 %1‘460 US-$236‘800 km²
83 ans0.43 %99.6 %82‘430 US-$41‘285 km²
Suisse
LaosSuisse
Espérance de vie68 ans83 ans
Mortalité infantile7.2 %0.43 %
Alphabétisation72.7 %99.6 %
PNB par habitant1‘460 US-$82‘430 US-$
Superficie236‘800 km²41‘285 km²

Projets au Laos

Combattre la faim dans les montagnes du nord du Laos

Au Laos, le niveau de pauvreté varie beaucoup d’une région à l’autre.

Les forêts primaires, base de l’alimentation et de la vie

Dans la province de Bokeo, la forêt représente le principal moyen de subsistance des minorités ethniques.

Responsable du programme

Portrait Valérie Lange
Valérie Lange

Responsable du programme Laos

Mail
Filip Debruyne

Coordination

Consulter les documents en lien avec le Laos

Documents

Soutenez les populations du Laos