Brésil

D’abord, l’eau se tarit, puis vient la faim

18.03.2022

Maria Souza est une petite agricultrice engagée au Brésil. Elle pratique une agriculture diversifiée. Mais les rivières se tarissent. Dans son village, les familles paysannes et celles qui pratiquent la pêche perdent leur artère vitale. Merci de les soutenir avec votre don.

« Si la rivière meurt, nous n’aurons plus de poissons, ni pour nous nourrir, ni pour en vendre sur les marchés et gagner un peu d’argent. Quelles perspectives avons-nous ? »

Autrefois, le poisson qu’elle y pêchait lui permettait de nourrir sa famille. Aujourd’hui, les barrages des centrales hydroélectriques ont anéanti la vie dans la rivière. Elle s’inquiète pour l’avenir. Car les barrages ont détruit le fleuve et son milieu naturel. 

Une lutte déloyale pour l’eau, source indispensable à la vie

Les projets énergétiques et l’agriculture industrielle assèchent l’artère vitale des familles paysannes. Au Brésil, dans le seul bassin de la rivière Juruena, la construction de 125 nouveaux barrages destinés à la production d’énergie est prévue. Les conséquences pour les populations autochtones sont désastreuses : si les rivières meurent, il y a pénurie de poissons et il ne reste que la faim. Les changements climatiques ne font qu’aggraver la situation.

Il est inacceptable que des gouvernements et des grandes entreprises exploitent les ressources et détruisent les terres et les moyens de subsistance des populations autochtones.

Engagez-vous à nos côtés pour protéger les familles paysannes.

Eine Kleinbäuerin aus Kolumbien zeigt stolz ihre Nahrungsmittel, die sie aus bäuerlichem Saatgut produziert.

Avec 50 francs, vous financez des semences résistantes à la sécheresse…

… pour une famille paysanne touchée par les changements climatiques.

Maria Souza giesst Salatpflanzen im selbst gebauten Gewaechshaus.Pará, Brasil.

Avec 80 francs, vous contribuez à préserver les bases de la vie…

… pour que tout le monde puisse manger à sa faim.

Brasilien OPAN

Avec 150 francs, vous aidez les organisations paysannes…

… à s’assurer l’accès à l’eau.

Participez à éliminer la faim dans le monde.