Matières premières et droits humains

Les minerais sont le moteur du modèle économique dominant : le charbon entre dans la production de notre énergie, l’or dans la confection de bijoux et de téléphones portables et le cuivre dans la fabrication d’automobiles. C’est à un rythme toujours plus effréné que l’on pille les ressources naturelles que la Terre a mis des millions d’années à produire, le corollaire en étant l’exploitation de la population locale.

 

Il devient de plus en plus difficile de concilier industrie extractive et protection des droits humains, car l’extraction d’or, de cuivre ou encore de charbon prive de plus en plus les populations locales de leur espace vital et de leurs moyens de subsistance. C’est le cas du Burkina Faso, où 14 000 personnes ont déjà dû laisser la place à trois mines d’or, perdant ainsi leurs terres fertiles, sur lesquelles elles pratiquaient une agriculture de subsistance.

 

Les hommes et femmes spoliés n’ont en général pas leur mot à dire sur des décisions qui transforment leur vie, ce qui ne les empêche d’en payer la facture sociale, écologique et économique. C’est surtout le cas des femmes, qui dépendent particulièrement des ressources naturelles que sont l’eau, la forêt ou la terre pour subvenir aux besoins de leurs familles. 

 

Placer les États et les multinationales face à leurs responsabilités

 

Action de Carême défend un modèle économique durable et veut se faire le porte-parole des personnes et des organisations qui s’opposent sur place à la destruction de leurs moyens de subsistance et à la politique souvent déloyales des entreprises minières.

 

Avec nos partenaires, nous appuyons des hommes et des femmes qui font valoir leurs droits. Il faut contraindre tant les multinationales que les États à répondre de leurs actes dans le domaine des droits humains et de l’environnement. Action de Carême soutient ainsi, à l’échelon tant national qu’international, les personnes et les initiatives qui mettent en place des solutions durables.

bernd-nilles

Un expert international du développement nommé à la tête d’Action de Carême

30.01.2017

Bernd Nilles, actuel secrétaire général de la CIDSE, reprendra la direction d’Action de Carême. Son arrivée renforcera le profil de l’ONG suisse.

10-000-signatures

Plus de 10’000 consommateurs et consommatrices disent non à l’huile de palme dans nos produits

11.09.2017

Avec notre partenaire Pain pour le prochain, nous demandons aux grands distributeurs de réduire le nombre de produits contenant de l'huile de palme dans leurs …

"JESUS KPEGO DONA" - eine informelle Frauengruppe, welche auf traditionelle Art Palmöl herstellt. Sie stellen zwei Öle aus den Trauben von Ölpalmen her, das aus dem Fruchtfleisch "rote" Palmöl, aus den Kernen das "schwarze" Palmkernöl, das auch als Antibiotika wirkt.

Huile de palme = accaparement des terres

29.08.2017

S’agissant de palmeraies certifiées, il ressort que les populations locales et les communautés autochtones n’ont pas été intégrées au processus de pri…

Soutenez-nous dans notre engagement pour une économie durable

1

Montant

Choisissez le montant désiré

Doro Winkler
Doro Winkler

Matières premières
Droits humains
41 41 227 59 94
winkler@fastenopfer.ch

In Defence of Life

Le documentaire montre les efforts et les réalisations de quatre communautés qui résistent contre les projets miniers en Colombie, aux Philippines, en Afrique du Sud et en Roumanie (en anglais).

Etudes sur Matières premières et droits humains

Résumés

Share This