Les jardins potagers, source d’espoir au Namaqualand

Situé dans la province du Cap du Nord, le Namaqualand est l’une des deux régions les plus pauvres d’Afrique du Sud. La population ne dispose que de revenus précaires et toute personne qui ne travaille pas dans une plantation ou une mine dépend de l’assistance publique.

La moitié des habitant·e·s du Namaqualand ne disposent pas d’une alimentation suffisante et équilibrée. Pour faire face aux coups durs, il leur arrive souvent de s’endetter auprès d’usuriers. Les conséquences sociales et psychiques de cette précarité sont dévastatrices, en particulier pour les femmes et les enfants : le Namaqualand présente les taux d’alcoolisme et de violence domestique les plus élevés du pays. Dans six communes rurales pauvres, notre partenaire Namko accompagne 2870 bénéficiaires directs, dont 2100 femmes.

Épargne collective, horticulture et entraide, un remède contre la pauvreté et la violence

Namko soutient le renforcement institutionnel de Namsem, un réseau fort de 36 groupes qui pratiquent l’épargne collective pour éviter le piège de l’endettement. À cet effet, Namko forme des dirigeant·e·s et met sur pied une caisse d’épargne autogérée. Notre partenaire organise par ailleurs, en collaboration avec d’autres organisations, au moins une campagne par année contre des prêteurs usuraires.

Les jardins potagers permettant même aux pauvres d’avoir une alimentation équilibrée, notre partenaire Namko propose des formations en horticulture biologique et favorise la création de banques de semences. Par ailleurs, il sensibilise la population au changement climatique et la conseille sur les façons de s’y adapter.

En raison de l’omniprésence de la violence domestique, Namko lui consacre un volet du projet. Des personnes au bénéfice d’une formation en psychologie réalisent des activités de sensibilisation et notre partenaire met à la disposition des femmes des « espaces protégés » dans lesquels elles peuvent, en groupe, surmonter leurs traumatismes et aborder des sujets tabous. Namkoforme des victimes pour en faire des conseillères, sensibilise les services sociaux, la police et les centres de santé à cette problématique et les motive à prêter aide et assistance. Étant donné que ce travail est très éprouvant, l’équipe de Namko réalise régulièrement des retraites pour aborder des cas et situations difficiles avec l’aide d’expert·e·s externes.

Faire un don pour nos projets en Afrique du Sud

Consulter les documents en lien avec l'Afrique du Sud

Documentation

Voir d'autres projets

Justice pour les communautés expropriées et les mineurs

L’Afrique du Sud est un pays profondément divisé, dont l’élite politique est gangrenée par la corruption.

Plus

Quand les paysannes subsahariennes s’engagent en politique

La crise alimentaire et financière actuelle a braqué l’attention de la communauté internationale sur l’agriculture africaine.

Plus