Rapport annuel 2016

Action de Carême, un partenaire fiable pour la transition vers un modèle durable

08.06.2017

Lausanne, le 8 juin 2017 – L’année 2016 a été placée chez Action de Carême sous le signe de sa nouvelle stratégie « Oser le changement – œuvrer pour la justice dans le monde ». Ses bénévoles ont récolté des signatures pour une initiative populaire durant la campagne œcuménique, une première au résultat très satisfaisant. L’exercice financier s’est achevé sur une bonne note, malgré les difficultés croissantes posées par un environnement toujours plus exigeant.

Sur le plan institutionnel, l’élaboration, l’adoption et la mise en œuvre de notre nouvelle stratégie « Oser le changement – œuvrer pour la justice dans le monde » ont constitué une tâche non négligeable de l’année écoulée. Action de Carême veut axer systématiquement ses activités sur la transformation afin de contribuer à un changement de mentalité tant au Nord qu’au Sud. Elle souhaite lancer des initiatives de transition sur les plans personnel, social, économique et politique afin de promouvoir un style de vie durable et de garantir des moyens de subsistance à tous les habitant-e-s de la planète. Elle recentre ses axes de travail autour de deux thèmes centraux, le droit à l’alimentation et l’économie durable, complétés par le thème transversal du genre.

Promouvoir la justice dans le monde

Durant la campagne œcuménique 2016, Action de Carême a abordé la question de la responsabilité sociale des entreprises et pris l’exemple du Burkina Faso pour dénoncer l’impact dévastateur de l’extraction de l’or sur la population locale. Déplacements, pollution de l’eau, versement d’indemnités insuffisantes pour les terres et les villages, tels sont les abus attestés par des recherches. Une étude a montré que les démarches lancées par des organismes internationaux, les codes de conduite volontaires et les règles de déontologie internes adoptées par certaines branches ne suffisent pas pour prévenir ces abus. Alors qu’au contraire, un dispositif contraignant, comme celui demandé par l’Initiative pour des multinationales responsables, accorderait davantage de droits à la population locale.

Pour la première fois, nous avons récolté des signatures pour une initiative populaire durant la campagne œcuménique. Action de Carême, Pain pour le prochain et Etre partenaires ont largement atteint l’objectif des 20 000 signatures, puisque le nombre de paraphes recueillis s’élevait à 28 000 au moment du dépôt de l’initiative. Ce succès s’explique par l’argumentation solide et l’engagement exemplaire des bénévoles dans les paroisses. De la sorte, seuls deux membres de la coalition à l’origine de l’initiative ont recueilli plus de signatures que nos trois organisations.

Reformulation des Programmes pays et défense des droits humains

Action de Carême a consacré beaucoup d’efforts à la formulation de ses 14 nouveaux Programmes pays sur la base d’une évaluation préalable et de sa nouvelle stratégie. Son Conseil de fondation a ensuite approuvé en novembre les modèles de résultats élaborés pour chaque pays en fonction de la théorie institutionnelle du changement.

En juin, Nora Polie-Sukal, une représentante de l’ethnie philippine B’laan, a exposé devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies la menace qu’un projet de mine constitue pour la survie de son peuple. Sa visite en Suisse entrait dans le cadre de la campagne menée par Action de Carême pour éviter que les B’laan soient expulsés de leurs terres ancestrales. Autre activité placée sous le signe de la défense des droits humains, l’accompagnement dispensé à une délégation de militant-e-s colombiens qui se sont rendus en Afrique du Sud pour protester devant le siège de la multinationale Anglo Gold Ashanti contre un projet de mine dans les Andes colombiennes. Leur message était clair : « L’eau est plus précieuse que l’or ».

Perspectives

En dépit de la situation tendue en 2016 du côté des recettes, l’exercice s’est achevé sur un excédent de 193 929 francs. Pour 2017, la priorité va à une stabilisation des entrées. Concernant la mise en œuvre des nouveaux Programmes pays, il s’agira de faire connaître au public les questions soulevées par l’Agenda 2030 de l’ONU, de réfléchir à la démarche de transformation / transition nous amenant à un mode de vie durable et d’agir en conséquence, tant dans les programmes qu’au sein de notre organisation.

Action de Carême remercie tous les donateurs-trices privés, institutions, paroisses et bénévoles pour leurs dons, leur participation et leur soutien énergique. Le rapport financier fait état du soin qu’Action de Carême apporte à l’utilisation des fonds qui lui sont confiés. De plus, de nombreuses personnes consacrent chaque année environ 250 000 heures de bénévolat à Action de Carême, surtout dans les paroisses, contribuant ainsi à nos activités de sensibilisation et de recherche de fonds.

Pour en savoir plus:
Tiziana Conti
Action de Carême
Responsable RP
Suisse romande
021 617 88 82
conti@fastenopfer.ch