Action de Carême  
Éliminer la faim ensemble
Notre logo change, nos valeurs restent. Un grand merci pour votre soutien !
close-disruptor

Inondations à Madagascar : les dégâts sont énormes dans la région de Sava

13.03.2017

Accompagné de vents soufflant en rafales jusqu’à 290 km/h, le cyclone Enawo qui a frappé Madagascar durant la deuxième semaine de mars s’est soldé par des dizaines de milliers de sans-abri, d’immenses dégâts aux logements et bâtiments publics et la destruction de 80% des rizières un mois avant la récolte dans la région de Sava.

 

« Je vous envoie des photos, afin que vous puissiez vous faire une idée de l’immensité des dégâts », nous écrit Christian Ravelonjanahary, responsable du projet des groupes d’épargne de Sava, la région la plus touchée (sur la presqu’île de Masoala), où le cyclone a fait rage pendant plusieurs heures au faîte de sa puissance, avant de poursuivre sa route vers la capitale.

 

Depuis ce moment, il n’y a plus d’électricité, les réseaux téléphoniques ne fonctionnent plus et la route qui relie Sambava à Antalaha est coupée à plusieurs endroits. Pour cette raison, Christian Ravelonjanahary n’a pas encore pu se mettre en contact avec tous les animateurs-trices et les dégâts subis par les groupes à l’intérieur du pays sont encore impossibles à estimer.

Pour l’instant, la région compte trois victimes mortelles. Le bilan à la campagne est effarant : les responsables estiment que 80 % des rizières de la région de Sava ont été détruites par les trombes d’eau, et cela un mois avant la récolte. Le projet de groupes d’épargne situé sur la côte est, plus au sud, fait surtout état d’inondations, des centaines de personnes ayant dû se réfugier dans des écoles et des églises.

 

Ces prochains mois, les bénéficiaires des projets d’Action de Carême à Madagascar auront un travail considérable à abattre. Les membres des groupes d’épargne devront en effet réparer ou reconstruire leurs maisons, remettre les voies de communication en état et retaper les écoles. En outre, les familles devront planter du manioc, du maïs et d’autres produits pendant l’entre-saison, afin de compenser l’effondrement de la production de riz.

[donation_teaser teaser_theme= »donation-teaser-light » show_sidecontent= »0″ donation_page_id= »10681″ title= »Soutenez les habitants de Madagascar » nextbutton= »Faire un don » campaign_id= »-1″ subtitle= »Avec votre don, vous nous aidez à soutenir les familles paysannes pour qu’elle puissent reconstruire leurs maisons et manger à leur faim. »]

Nos programmes et nos projets privilégient les relations durables avec des organisations locales. L’aide d’urgence ne fait pas partie de notre mission principale. Toutefois, nous nous engageons à maintenir et poursuivre les projets en cours.